L’hyperactivation anormale du cerveau, signe précoce de l’Alzheimer?

Une activité anormalement élevée dans certaines zones du cerveau, notamment l’hippocampe et le lobe pariétal, serait un signe précoce de la maladie d’Alzheimer chez les individus à risques, suggèrent les travaux de Nick Corriveau-Lecavalier, étudiant au doctorat au moment de la recherche, et Sylvie Belleville, directrice de laboratoire à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal et professeure au Département de psychologie de l’Université de Montréal. Cette hyperactivation cérébrale, combinée avec des analyses génétiques et des tests cognitifs, pourrait devenir un biomarqueur pour identifier la maladie plusieurs années avant l’apparition des premiers signes cliniques, tels les troubles de mémoire, de jugement et de langage. (en savoir plus …)